Santé

Qu’est-ce que c’est ?

Le tétanos est une maladie infectieuse aigue et grave causée par une bactérie, présente particulièrement dans la terre, les objets rouillés.
Le germe produit une toxine qui est responsable des symptômes du tétanos en agissant sur les nerfs contrôlant l’activité musculaire.
Environ 500 000 personnes par an, sont atteintes de tétanos dans le monde, dont moins de 10 cas en France et ce, grâce à une campagne de vaccination efficace.
La maladie n'est pas contagieuse, mais elle est grave et souvent mortelle (dans 20 à 30 % des cas).

Quelles sont les causes ?

La bactérie peut infecter le corps lorsqu’elle est en contact avec une plaie, profonde ou superficielle lorsque l'individu n'est pas vacciné.
Elle peut souiller une plaie cutanée causée par un outil de jardinage, une pièce métallique, une piqûre de plante... voire une morsure d'animal.
Dans les pays en développement, le tétanos atteint fréquemment les nouveaux-nés par contamination du moignon ombilical.
Dans les pays en voie de développement, les nouveau-nés sont parfois atteints du tétanos à cause de conditions d'hygiène déplorables liées à l' accouchement : la section du cordon ombilical avec du matériel de fortune sale, souillé par le bacille tétanique (et d'autres microbes) est monnaie courante.
De plus les mères ne sont pas vaccinées. Elles n'ont donc pas d'anticorps antitétaniques et, de ce fait, leur bébé non plus. Il ne peut donc pas se défendre contre l'infection par le bacille tétanique, il attrape le tétanos et en meurt le plus souvent.

Quels sont les symptômes ?

La toxine fabriquée par la bactérie agit sur les muscles et provoque des contractions durables et douloureuses appelées contractures.
Après une incubation de 3 à 30 jours, le premier signe, très évocateur, est une contraction involontaire et très douloureuse des muscles de la mâchoire avec impossibilité d'ouvrir la bouche : c’est le trismus.
Lorsque le tétanos se généralise, le trismus s’accompagne de la contracture, également permanente, des muscles du cou, puis du tronc.
Le plus souvent le tétanos est généralisé à tout le corps, les contractures peuvent parfois être seulement localisées dans la région de la plaie.
Quand les muscles respiratoires sont atteints, une asphyxie s'ensuit et la mort peut survenir dans 20 à 30% des cas.

Quel est le traitement ?

Le traitement du tétanos repose sur l' hospitalisation du malade en service de réanimation.
Une assistance respiratoire pendant plusieurs semaines est nécessaire car le risque d'atteinte des muscles respiratoires avec l'apparition d'une asphyxie est possible.

Comment prévenir ?

Toutes les plaies ouvertes doivent être considérée à risque.
Plus la plaie est prise en charge tardivement (au-delà de 6 heures), plus elle est à risque de contamination par le bacille tétanique.
La prévention passe par la vaccination qui est obligatoire dès l'âge de 2 mois. Elle est très efficace.
Par ailleurs, toute plaie ouverte doit d'une part être nettoyée et désinfectée correctement, il faut vérifier son statut vaccinal. Cette immunité contre le tétanos peut être vérifiée sur le carnet de santé.
En fonction de la plaie, du statut vaccinal de l'individu, et de la présence ou non de symptômes tétaniques, le traitement repose sur un rattrapage en urgence du vaccin, et la prescription, ou non, d'immunoglobulines (anticorps) anti-tétaniques.
En France, cette maladie touche volontiers les personnes âgées, les femmes plus particulièrement. Ces malades ne sont pas vaccinés ou leur dernière vaccination contre le tétanos est trop ancienne.

Argentat social

Calendrier vaccinal

Cette vaccination est obligatoire.
Elle repose sur :

- deux injections chez le nourrisson : une à deux mois et l'autre à quatre mois
un rappel à 11 mois

Les rappels sont recommandés :

- à l'âge de 6 ans, puis entre 11 et 13 ans
- chez l'adulte à 25 ans, 45 ans, et 65 ans ; puis tous les 10 ans (75 ans, 85 ans, etc.)

En cas de plaie, les personnes dont le plan de vaccination n'est pas à jour, font l'objet d'une prise en charge particulière :  

- en cas de plaie mineure et propre, une dose de vaccin est administrée immédiatement
- en cas de plaie majeure, une immunoglobuline tétanique est administrée pour assurer une protection immédiate contre le tétanos. Une dose de vaccin est également administrée, car seule la vaccination apporte une protection durable contre le tétanos