Logements passerelles

XVD Argentat Xaintrie

Logements passerelles - un levier d’attractivité


Pour faire face aux difficultés rencontrées par les apprentis, stagiaires et saisonniers pour trouver un logement, la Communauté de Communes a fait le choix d’investir dans la réalisation de « logementspasserelle », afin de faciliter leur emploi. Une action innovante pour le territoire qui devrait soulager entreprises et salariés. Depuis plus de trois ans, la Communauté de Communes met en oeuvre sa stratégie immobilière sur son propre patrimoine. « Certes, nous ne sommes pas propriétaires de nombreux immeubles, explique Nicole Bardi.
Toutefois, l’intercommunalité se doit de gérer en « bon père de famille » son patrimoine et notamment valoriser ses logements vétustes et vacants, car ils représentent un centre de coût. Se pose alors la question de leur destination. Comment peuvent-ils devenir utiles ?
Plusieurs actions autour d’un véritable plan de bataille ont été mises en place pour répondre à cette problématique tout en répondant aux besoins du territoire.


Répondre aux besoins de logements pour les entreprises

Le constat est sans appel : alternants, saisonniers, stagiaires, contrats courts… souvent l’indisponibilité de logement bloque les processus de recrutement dont les entreprises et administrations ont tant besoin. L’idée est donc simple : créer des logements loués entre 1 et 6 mois pour permettre à ce public de trouver une réponse immédiate tout en bénéficiant d’un accompagnement pour une solution plus pérenne. « L’an passé, explique Nicole Bardi, 7 apprentis dans le domaine des métiers de bouche n’ont pas trouvé de logement et n’ont pas conclu leur contrat sur le territoire. » Un constat alarmant !

Quels bâtiments ?

Sur Argentat, le bâtiment intercommunal situé place Delmas a été vendu à ADEF Résidences (qui est propriétaire de la MAS du Douglas à Mercoeur) pour y développer de l’habitat inclusif.
Toujours sur Argentat, le premier étage du bâtiment « Enedis », lequel appartient à la Communauté de Communes place Joseph Faure, sera transformé en logements passerelle, tout comme le bâtiment d’accueil situé dans l’enceinte de l’Ephad de Saint Privat.
Pour le premier il sera aménagé autour de 2 studios complété par des chambres en colocation qui accueilleront en priorité des stagiaires, apprentis ou encore alternants. Quant à l’Ehpad à Saint-Privat, il accueillera 4 studios destinés aux professionnels de santé et, au-delà, aux publics cibles (stagiaires, apprentis, alternants). C’est donc plus d’une dizaine de logements qui sera offert sur le territoire intercommunal à partir de 2023.