Xaintrie Val’Dordogne adopte un plan d’urgence pour ses entreprises

Argentat XVD

Réponses à la crise sanitaire du Covid-19

Au côté de l’ensemble des partenaires mobilisés (Etat, Région et chambres consulaires), la communauté de communes est pleinement présente pour aider les entreprises à surmonter les difficultés durant cette terrible crise sanitaire, avec la création du « plan d’urgence résilience ». Ce plan se décline autour de deux axes : une mobilisation totale des services communautaires et la mise en place d’aides directes et indirectes.

Sur le soutien des services, tous les agents susceptibles de faciliter la reprise d’activités sont mobilisés : le service économie bien entendu en contactant individuellement les entreprises du territoire pour identifier les problèmes rencontrées et les orienter, le service budget pour traiter les factures reçues dans un délai maximum de 4 jours (pour soulager la trésorerie des entreprises), le service urbanisme pour assurer une instruction rapide des autorisations d’urbanisme (pour ne pas freiner la reprise d’activités dans le BTP) ou encore le service déchets en assurant l’ouverture des déchetteries d’Argentat et Saint-Privat pour les professionnels. Enfin, les investissements projetés et votés en mars 2020 dans le budget 2020 seront exécutés afin de soutenir la commande publique locale.

Ce plan d’urgence ne serait par ailleurs pas abouti s’il ne comportait pas un volet financier. Celui-ci se décline en plusieurs actions :

  1. Un abondement au fonds de prêt de solidarité et de proximité mis en place par la Région Nouvelle-Aquitaine.

L’objectif de ce fonds territorial est de répondre en priorité aux besoins de trésorerie des commerçants, artisans, TPE qui subissent de plein fouet les conséquences de la pandémie. Et surtout de ne laisser aucune entreprise seule face à ses difficultés, puisque le Fonds s’adresse à toutes celles qui n’auraient pas été éligibles aux autres dispositifs mis en place fin mars. Cet accompagnement prendra la forme d’avance remboursable sur 3 ans avec une année de franchise. La communauté de communes a donc validé sa contribution à ce fonds doté de plus de 24 millions d’euros, à hauteur de 2€ par habitant, soit un montant global proche de 24 000 .

Hubert ARRESTIER, Président de XVD, ajoute : « Pas une voix n’a manqué au sein de l’exécutif pour saluer cette initiative et pour apporter nous aussi notre contribution à ce fonds. Au-delà du soutien financier essentiel, il est aussi un soutien moral indispensable dans cette période si brutale et angoissante. Notre action commune vise à amplifier les moyens mobilisés pour éviter à tout prix qu’à la crise sanitaire s’ajoute un désastre économique et social. »

  1. La création d’une aide directe versée par la communauté de communes

Pour les commerçants et artisans dont l’activité a été immatriculée après le 1er février (et donc inéligibles au fond de solidarité mis en place par l’Etat), la communauté de communes entend les soutenir en leur attribuant une aide, sous forme de subvention. Le recensement opéré sur le territoire communautaire a en effet permis d’identifier des activités où la perte du commerçant ou de l’artisan constituerait une perte quasiment irréversible dans des communes.

DOSSIER DE DEMANDE D’AIDE D’URGENCE XV’D

  1. L’attribution de bons d’achat auprès du personnel communautaire

Le Gouvernement a annoncé le versement d’une prime exceptionnelle à certains fonctionnaires, pour récompenser leur implication pendant la période d’état d’urgence sanitaire. Concernant la communauté de communes, il a été décidé d’accorder cette prime en signe de reconnaissance au personnel intercommunal ayant été exposé (personnels de l’EHPAD de Saint-Privat, du service de collecte des déchets et du centre de tri, du service de portage de repas, …).

Afin toutefois de soutenir le commerce de la communauté de communes, elle prendra la forme d’attribution de bons d’achat valables dans les commerces locaux. Xaintrie Val’ Dordogne souhaite ainsi témoigner de sa parfaite implication pour soutenir le commerce local.

  1. Une exonération des loyers pour les professionnels contraints de cesser leur activité à la MSP d’Argentat